Soufiane Ababri, éros politique

À travers ses Bed Works, Soufiane Ababri manifeste une vision protestataire en faveur des minorités. Par un humour grave et une érotisation certaine, il renverse les rapports entre dominants et dominés, menant à bien un discours politico-social exposé pour la première fois à la galerie Praz-Delavallade. L’artiste marocain y déploie ses dessins sur fond rose, esquissant une nouvelle formule communautaire et malmenant la notion de virilité.

Lire la Suite

Chez Valentin, Neil Raitt plante le décor

C’est un voyage esthétique à travers le temps, confiné dans l’espace de la galerie. Complètement immersive, l’exposition personnelle de Neil Raitt, présentée chez Valentin jusqu’à fin mars, interpelle le visiteur en l’enveloppant dans un décor passéiste. Intitulée Imitation Sand, la proposition défie la teneur du motif au profit d’une expérience visuelle assumée.

Lire la Suite

5 questions à Raphaël Barontini

Avec Tapestry from an asteroid, Raphaël Barontini signe une nouvelle exposition présentée à la galerie The Pill, à Istanbul. Par l’exploration des symboles historiques et culturels passés, l’artiste parisien poursuit sa mise en volume d’un langage métissé : installations, peintures et œuvres textiles y défient le monumental tout en interrogeant l’imaginaire.

Lire la Suite

Art et mode : ces collaborations qui ont marqué 2017

Discrètes ou abondantes, les collaborations entre maisons de mode et artistes contemporains n’ont cessé de rythmer 2017. Qu’il s’agisse de collections ou de communication, la pluralité des techniques et des identités s’impose au service du vêtement et ennoblit son aura. Au-delà de l’association-événement entre Louis Vuitton et Jeff Koons, deux colosses de leur domaine respectif, retour sur cinq initiatives qui ont matché cette année.

Lire la Suite

5 questions à Kourtney Roy

De Diane Arbus à la littérature, les inspirations de Kourtney Roy fondent l’essence même de son œuvre. Principale modèle de ses clichés, la photographe canadienne associe cinématographie du portrait et dispositif romanesque, sans pour autant s’isoler dans la narration. Dans ses images, c’est la valeur introspective qui prime.

Lire la Suite

Elise, doux brutalisme

Tempérées par des couleurs pastel, les sculptures brutalistes d’Elise révèlent une vision protéiforme, entre masse et apesanteur. Derrière ce pseudonyme singulier, l’artiste londonienne accorde différents matériaux pour signer des formes tridimensionnelles paraissant en état de mutation.

Lire la Suite

Koons, redéfinir le pop

En signant une collaboration avec Louis Vuitton, l’artiste américain Jeff Koons réalise un coup de maître qui ne manque pas de susciter la polémique. Le roi du Néo-pop, connu pour flirter avec les rouages du marketing, questionne le sens du mot « populaire », en mettant les deux pieds dans le luxe.

Lire la Suite

Parole à Jack Samels

À travers le prisme du collage, manuel ou digital, l’artiste américain Jack Samels manie l’image dans une voie plastique qui s’équilibre entre robustesse et fragilité. Ce qu’il définit comme ses « puzzles optiques » s’apparente à un fracas de textures et de matières, issues d’iconographies reconnaissables. Sa dernière série, Vessels (2016), désigne un lot de natures mortes faisant circuler une pensée déconstruite, expérimentale.

Lire la Suite