EXPOSITIONS //

Le mobilier démembré de Cécile Chaput

Vue de l’exposition de Cécile Chaput,
© Rebecca Fanuele

EXPOSITION // La Under Construction Gallery n’a jamais aussi bien porté son nom qu’en présentant Cécile Chaput pour son exposition personnelle Extension(s) – The detonate(d) room. L’artiste investit le white cube pour y répandre les membres disloqués d’un mobilier d’une autre époque.

Cécile Chaput nous plonge au cœur de ce qui ressemblerait à l’intérieur cosy d’une famille française des Trente Glorieuses après un essai nucléaire. L’espace de la galerie s’efface au profit de l’installation à échelle 1:1 de la pièce d’une maison. Grâce aux cloisons asymétriques recouvertes de papier peint au motif floral, l’artiste nous insère dans un espace confiné et intime. Immersive, cette installation est composée de plusieurs sculptures-modules (composées à partir de fragments de chaises, tiroirs, placards…) déployées dans tout l’espace de l’installation. Symboles de modernité des cuisines des années 1950, ses matériaux (Formica, linoleum, papier peint…) nous renvoient à une certaine notion de fonctionnalité et d’esthétique que l’artiste s’amuse à déconstruire et à reconstruire.

En utilisant les vestiges trouvés d’un mobilier vintage [plus si suranné], l’explosion préméditée et contrôlée de Cécile Chaput réactualise nos souvenirs et notre rapport aux objets. Elle élabore des espaces sculpturaux avec des pièces de mobiliers anciens qu’elle chine, « ou plutôt traque », qui ne sont pas sans évoquer les environnements organiques (Merzbau) du Dadaïste Kurt Schwitters. L’œuvre de Cécile Chaput développe un vocabulaire graphique complexe et géométrique en trois dimensions : jeu de perspective, superpositions, assemblages chromatiques… Tant de paramètres qui définissent un univers élaboré et d’autant plus déconcertant que les matériaux utilisés nous renvoient à la sphère familiale et domestique.

De part leur utilisation de mobilier, ces explorations explosives de la forme évoquent aussi le design d’objet, même le plus actuel, notamment le travail origamique de l’Émirienne Aljoud Lootah. //


Cécile Chaput //
Exposition Extension(s) – The detonate(d) room du 16 janvier au 24 février 2016 2016
at Under Construction Gallery 
6 passage des Gravilliers 75003 Paris
www.underconstructiongallery.com