Par Laëtitia Toulout

EXPOSITION // Les artistes suisses Linus Bill et Adrien Horni présentent au centre d’art Passerelle à Brest, jusqu’au 30 décembre, un ensemble de toiles abstraites rassemblées sous le titre Gemälde, signifiant « peintures » en allemand.

Qu’elles soient monumentales pour la plupart, ou de dimensions plus restreintes pour certaines, les toiles que présente le duo d’artistes sont définitivement abstraites, mettant à plat formes libres et couleurs franches. La simplicité des œuvres se déploie de manière fluide dans l’espace, lui conférant de fait sa substance et apaisant le regard. 

Aux côtés de leurs pratiques artistiques respectives et individuelles, les deux Suisses se rassemblement en un duo, Linus Bill + Adrien Horni, par le biais d’une technique de création singulière. Les toiles présentées résultent en effet d’un processus mixant les médias : avant de devenir toiles, les créations naissent dans un premier temps sur un modeste format noir et blanc. Ensemble, Linus Bill et Adrien Horni dessinent, découpent, collent, scannent et assemblent. Ces images issues d’une première étape de travail constituent le livre Gemälde 2013-2017. Mis à disposition dans l’espace de l’exposition, cet objet se présente comme un livre de brouillon et de recherches proposé pour être feuilleté. Les pages déroulent des peintures en devenir ou déjà réalisées, certaines étant accrochées sous nos yeux, d’autres n’étant peut être pas amenées à être transformées en toiles, restant alors indéfiniment à l’état de dessins et dans les pages de ce livre. Ce dernier rassemble « 350 toiles potentielles » à réaliser avant 2017, date butoir de ce pré-catalogue à la temporalité inversée.

À l’heure de l’exposition, le visiteur peut faire le lien entre les dessins et les toiles accrochées au mur, ou bien imaginer celles dont la métamorphose est en devenir. Il se situe à la fois dans l’axe temporel de l’œuvre accomplie, mais aussi et dans un même temps, de la série en cours de réalisation. Les étapes de travail se décèlent en partie à son regard. L’espace sous forme de mezzanine circulaire qui a été choisi pour l’accrochage des toiles donne d’ailleurs à l’exposition des airs d’atelier d’artiste.

Pourtant, une partie de ce travail nous est laissée mystérieuse : il est impossible de déceler dans ces « peintures » ce qu’il advient de la main de l’artiste ou bien de faits et processus numériques produisant des iconographies issues non pas de matières, mais d’algorithmes. Car après cette réalisation sur le modeste support du livre, qu’on nous laisse voir, les formes sont agrandies, numérisées, mises en couleurs par le biais de la peinture ou de la sérigraphie. Certaines étapes de travail ne nous sont pas accessibles. Les manières de faire, manuelles ou issues de dispositifs techniques, convergent et se mêlent dans les formes et le rendu final, qui nous font aussi bien penser à l’expressionnisme abstrait qu’à un ensemble de créations graphiques actuelles. Linus Bill et Adrien Horni sont d’ailleurs issus du graphisme, et on retrouve dans cette pratique leur conception de la création à parti d’une commande qui dicte premières lignes et concepts. //


Exposition Gemälde de Linus Bill + Adrien Horni
Jusqu’au 30 décembre 2016 at La Passerelle
41 rue Charles Berthelot, 29200 Brest
www.cac-passerelle.com


Linus Bill + Adrien Horni, Gemälde – Passerelle Centre d’art contemporain. Brest © Aurélien Mole, 2016
Linus Bill + Adrien Horni, Gemälde – Passerelle Centre d’art contemporain. Brest © Aurélien Mole, 2016
Linus Bill + Adrien Horni, Gemälde – Passerelle Centre d’art contemporain. Brest © Aurélien Mole, 2016
Linus Bill + Adrien Horni, Gemälde – Passerelle Centre d’art contemporain. Brest © Aurélien Mole, 2016
Linus Bill + Adrien Horni, Gemälde – Passerelle Centre d’art contemporain. Brest © Aurélien Mole, 2016
Linus Bill + Adrien Horni, Gemälde - Passerelle Centre d'art contemporain. Brest © Aurélien Mole, 2016
Linus Bill + Adrien Horni, Gemälde – Passerelle Centre d’art contemporain. Brest © Aurélien Mole, 2016