Photo © Jérôme Michel

EXPOSITION // L’artiste autrichien Clemens Wolf (né en 1981) présente à la galerie Backslash un ensemble de peintures et de sculptures qui se trouve n’être qu’un fragment d’exposition : la seconde partie est exposée à Vienne au même moment. De quoi questionner les notions de frontière et de contemplation, chères au plasticien.

En écho à la galerie viennoise Steinek, où il est exposé simultanément, Clemens Wolf présente une série de peintures aux pigments bleu électrique chez Backslash, à Paris. Si les deux expositions se répondent par leur titre de façon antinomique (à Vienne, « Can touch this » ; à Paris, « Can’t touch this »), elles dressent également un parallélisme dans la monstration. Celles-ci sont pensées comme un ensemble à part entière qui, malgré la distance, fonctionne à la manière d’un corpus commun : on retrouve, en Autriche, les mêmes espaces réguliers séparant les œuvres — en l’occurrence, des carrés d’argile noir métallisés. Deux formats différents qui partagent néanmoins la même fascination pour la matière. Chez Backslash, les motifs géométriques du plasticien matérialisent une texture poudrée, veloutée, révélant des figures colorées tiraillées entre la fragilité des contours et la puissance du bleu presque Klein qui absorbe le regard. Clemens Wolf renouvelle ainsi l’abstraction monochrome dans une voie plus formelle, repoussant les limites de l’expérience visuelle par la couleur. Et, à la  fois, son attachement à la matière éclaire quelque chose proche de l’arte povera par les couches épaisses qui façonnent ses tableaux. L’huile pigmentée et le métal se complètent comme ingrédients compatibles d’une narration personnelle et d’une fascination pour les notions de ruine et de frontière ; apparaissent ainsi, parfois, des motifs de grilles qui ne dissuadent pas pour autant le regardeur d’en apprécier la couleur. //


Exposition « Can’t touch this » by Clemens Wolf
Jusqu’au 22 février 2020 at Backslash
29 rue Notre-Dame de Nazareth, 75003 Paris
www.backslashgallery.com


Vue de l’exposition « Can’t touch this » by Clemens Wolf, 2020, courtesy of Backslash © Jérôme Michel
Vue de l’exposition « Can’t touch this » by Clemens Wolf, 2020, courtesy of Backslash © Jérôme Michel
Vue de l’exposition « Can’t touch this » by Clemens Wolf, 2020, courtesy of Backslash © Jérôme Michel
Clemens Wolf, Expanded Metal Pigment Painting (Blue), 2020, courtesy of Backslash © Jérôme Michel
Clemens Wolf, Expanded Metal Pigment Painting (Blue), 2020, courtesy of Backslash © Jérôme Michel
Clemens Wolf, Expanded Metal Pigment Painting (Blue), 2020, courtesy of Backslash © Jérôme Michel