Par La rédaction

FESTIVAL // Fin avril, la 33e édition du Festival International de Mode et de Photographie à Hyères révèlera au cœur de la Villa Noailles les talents de demain. Une nouvelle sélection de créateurs internationaux qui propose un regard contemporain sur l’esthétique du vêtement, du volume et de la matière.

Dès la fin avril, une nouvelle génération de lauréats observant la mode autrement investira la Villa Noailles, pour un mois d’exposition. Par le design ou la photographie, les trente créateurs émergents du Festival d’Hyères 2018 dévoileront leur production. En termes d’esthétique, si l’oversize (Marie-Eve Lecavalier, Ester Manas, Regina Weber, Antonia Sedakova) et le déstructuré (Linda Kokkonen, Rushemy Botter, Sarah Bruylant) rythment la plupart des collections, certains misent davantage sur le relief et les surfaces du vêtement (Ela Fidalgo, Anna Isoniemi), attribuant ainsi un caractère matérialiste à l’objet textile. Dans cette veine, le Néerlandais Jef Montes fonctionne par strates dans son processus de création : « Ma collection, intitulée Tormenta, est inspirée par les matières marines, elle représente une tempête. Chaque élément est moulé en trois dimensions et interagit de manière différente avec le corps : un mène à un design particulier tandis qu’un autre est extrait d’un procédé chimique externe. […] Il est important pour moi de trouver le bon équilibre entre travailler avec tel matériau et créer une silhouette basée sur mon intuition », révèle le créateur.

Liée à l’idée d’éclairer de nouvelles silhouettes, la dimension sculpturale des accessoires est également mise en exergue : les sacs d’Inès Bressand et de Jinah Jung s’offrent des volumes alternatifs aux formats traditionnels (eux, revisités par Sara Emilie Terp Hansen et Ludovic Léger) ; inattendus, les bijoux auditifs du trio Kate Fichard, Flora Fixy & Julia Dessirier — de la même manière que ceux d’Ildar Wafin et de Sari Räthel & Riccarda Wolf — invitent à une esthétique froide et futuriste, côtoyant les finitions métalliques et un dessin épuré. En parallèle, les duos espagnols Claire O’Keefe & Eugenia Oliva et français Romain Delamart & Flora Langlois, ainsi que Cécile Gray s’appuient sur la tradition sociale, artisanale ou environnementale pour proposer des modèles hybrides, s’exprimant dans une voie contemporaine par leur anomalie volontaire. //


Festival International de Mode et de Photographie 2017
Du 27 avril au 1er mai 2017 at villa Noailles
Montée Noailles 83400 Hyères
www.villanoailles-hyeres.com


Jef Montes, Pays-Bas, Collection Femme © Sabrina Bongiovanni
Rushemy Botter, Pays-Bas, Collection Homme © Berivan Dalgali
Regina Weber, Allemagne, Collection Femme © Marcus Paarmann
Inès Bressand, Finlande, Collection de sacs
Sari Räthel & Riccarda Wolf, Allemagne, Collection de bijoux
Kate Fichard, Flora Fixy & Julia Dessirier, France, Collection de bijoux auditifs