Par La rédaction

EXPOSITION // Le Frac Île-de-France accueille jusqu’au 5 avril prochain la première exposition en France dédiée à Ben Russell (né en 1976). Véritable installation audiovisuelle, le projet de l’artiste américain transforme l’espace du Plateau en lieu expérimental, où films et sons s’entrecroisent et jalonnent un parcours conceptuel. 

Intitulé La Montagne Invisible, ce chapitre du projet multimédia THE INVISIBLE MOUNTAIN de Ben Russell est présenté au Plateau, à Paris, et met en lumière une hybridité qu’on lui reconnaît. Cinéaste et commissaire d’exposition, l’artiste américain déploie in situ un parcours immersif dans un documentaire entrecoupé, qui retrace le pèlerinage d’un voyageur finlandais en quête d’un sommet utopique. Une exploration à travers la nature qui appelle une dimension introspective, spirituelle, et qui fait écho à la nouvelle de l’écrivain français René Daumal (1908-1944), Le Mont Analogue (1952), dont il s’inspire librement. D’écran en écran, on déambule dans chaque pièce du Frac en se laissant porter par ses bribes filmiques et sonores qui nous guide autant qu’elles nous perdent. Volontairement labyrinthique, l’exposition est plongée dans l’obscurité et ne bénéficie pour seule lumière que celle des images projetées ; à leurs côtés, une sélection éparse de sculptures-néons murales ponctue le parcours. Leur iconographie abstraite s’oppose à la valeur documentaire des films et sert une évidente plasticité que l’on retrouve dans la construction des images chez Russell. C’est aussi ce qui régit l’œuvre projetée dans la dernière pièce du Plateau, une sorte de symphonie visuelle et musicale, dynamisé par une série de mouvements optiques et d’illusions. //


Exposition La Montagne Invisible by Ben Russell
Jusqu’au 5 avril 2020 at Le Plateau – Frac Île-de-France
22 rue des Alouettes 75019 Paris
www.fraciledefrance.com


Ben Russell, images extraites du film The Invisible Mountain, 2019 © Ben Russell