Photos © Martin Argyroglo
Texte : Thomas Hirschhorn

La galerie Chantal Crousel présente « Eternal Ruins », la neuvième exposition personnelle de Thomas Hirschhorn. Cette dernière comprend une nouvelle série de Chat-Poster faisant référence à l’œuvre de Simone Weil.

« La notion de “grâce” compte beaucoup pour moi, et dans mon œuvre. J’ai toujours voulu que mon travail d’artiste s’ouvre à la grâce : la grâce — en soi — ne se manifeste qu’en dehors de l’art. L’art en tant que tel ne fait que permettre le surgissement de “moments de grâce”. Ces “moments de grâce” rendent compte de la puissance de l’art en tant que geste de transformation. La grâce s’offre elle-même — d’elle-même. La grâce ne peut être prévue ou provoquée. Pour toucher à la grâce il me faut être éveillé, alerte, sensible, et prêter attention. Il me faut être prêt à accueillir les « moments de grâce » dans toute leur précarité et leur incertitude, il me faut reconnaître que la grâce ne peut être mesurée ou fixée, il me faut accepter que la grâce n’est pas une chose que l’on puisse documenter, et qu’elle ne réside pas dans le résultat en soi. La grâce réside au-delà du succès ou de l’échec. Dans l’échec, il peut aussi y avoir de la grâce : “La grâce comble, mais elle ne peut entrer que là où il y a un vide pour la recevoir, et c’est elle qui fait ce vide”. » //


Exposition Eternal Ruins by Thomas Hirschhorn
Jusqu’au 11 avril 2020 at galerie Chantal Crousel
10 rue Charlot 75003 Paris
www.crousel.com


Vue de l’exposition Eternal Ruins de Thomas Hirschhorn, 2020 at galerie Chantal Crousel © Martin Argyroglo
Vue de l’exposition Eternal Ruins de Thomas Hirschhorn, 2020 at galerie Chantal Crousel © Martin Argyroglo
Thomas Hirschhorn, Simone (Chat-Poster), 2020 at galerie Chantal Crousel © Martin Argyroglo
Vue de l’exposition Eternal Ruins de Thomas Hirschhorn, 2020 at galerie Chantal Crousel © Martin Argyroglo
Thomas Hirschhorn, Gravity and Grace (Chat-Poster), 2020 at galerie Chantal Crousel © Martin Argyroglo
Vue de l’exposition Eternal Ruins de Thomas Hirschhorn, 2020 at galerie Chantal Crousel © Martin Argyroglo