© Lexicon Love, courtesy de l’artiste

COLLAGE // Sous le nom de Lexicon Love, l’artiste australien Harriet Moutsopoulos effectue des associations incongrues entre portraits et objets de consommation. Si ses collages déguisent les visages, ils en révèlent pour autant des métaphores polysémantiques.  

Qu’il s’agisse d’échos par la couleur ou par la forme, les collages de Lexicon Love s’offrent des compositions équilibrées, où les éléments superposés ne sont pas répartis par le fruit du hasard. Un couple en noir et blanc saupoudré de mégots de cigarettes ? C’est un amour consumé, parti en cendres. Une femme d’église dont les yeux sont bandés par une tranche de pain moisie ? Critique de la religion. Une femme blonde dont le visage est recouvert d’un slip ? Métaphore de la sexualisation de la pin-up. Par ces associations puisant dans les champs thématiques des aliments, des objets usuels et des biens de consommation, Lexicon Love captive le regard en détournant des icônes anonymes avec humour et dérision — de la même manière que ses prédécesseurs comme Urs Fischer. Il désacralise la solennité du portrait individuel par une intervention additive, attribuant à ces personnes inconnues photographiées de nouvelles personnalités. Hommes, femmes, enfants, chacun y passe ; le collagiste compose ainsi une famille grotesque qui ouvre la porte à de multiples interprétations. //


Lexicon Love
www.lexiconlove.com


Lexicon Love, Enthrallment, courtesy de l’artiste
Lexicon Love, Daily Bread, courtesy de l’artiste
Lexicon Love, Don’t Wait Up, courtesy de l’artiste
Lexicon Love, Ambitions, courtesy de l’artiste
Lexicon Love, Bags Under my Eyes, courtesy de l’artiste
Lexicon Love, Yoko Ono, courtesy de l’artiste
Lexicon Love, Innoculation, courtesy de l’artiste
Lexicon Love, Gale and Her Glossy Balls, courtesy de l’artiste