À Stockholm, les derniers collages punk-mythologiques de Linder

L’exposition « Someone like you » à la galerie Andréh-Schiptjenko de Stockholm lève le voile sur les récents collages mythologiques de l’artiste Linder Sterling, toujours dotés d’un certain vacarme punk.

Célèbre depuis le début des années 70 pour ses photomontages aux soupçons punk et pornographiques, Linder (née en 1954, Liverpool) brise les clichés sur le genre, la vie domestique et la sexualité féminine. Par les subtiles superpositions visuelles de ses collages, elle détourne les photographies publicitaires et créée une série de ruptures avec l’esthétique idéalisée pour questionner le sens premier de la composition des images.

La galerie Andréhn Schiptjenko de Stockholm présente une facette inédite, mythologique et littéraire de son œuvre. Inspirée par les Métamorphoses d’Ovide, sa nouvelle série de photomontages explore le mythe de l’inceste féminin à travers la figure de Myrrha. Pour sceller habilement le désir qu’elle consume pour son père — Cinyras, le roi de Chypre —, Myrrha charme ce dernier sous les traits des ténèbres, se décrivant à lui tel « quelqu’un comme toi ». Pour la punir de son geste, les dieux la bannissent et la transforment en arbre, dans lequel elle donnera naissance quelques mois plus tard à son fils, Adonis. Myrrha pleure alors de remords et ses larmes se transforment en résine aromatique, la myrrhe. Corps superposés, végétalisés, arrachés au scalpel de la presse écrite et des magazines populaires datés ou récents, colorés ou noir et blanc… Les images composées par Linder s’associent de façon anachronique et paradoxale. Par leur différence, leur incapacité à faire corps tout en s’amoncelant, ces fragments de photographies glanées rappellent techniquement le motif de l’inceste.

Les éléments floraux et sculpturaux ponctuent symboliquement de ces références l’intégralité de la série de collages, et accentuent l’hybridation corporelle de la figure humaine, propre aux Métamorphoses. Au-delà de ses recherches autour du mythe principal, Linder propose en filigrane une réflexion sur celui de l’hétéronormativité, pour rejoindre ses idées premières : réinterroger la norme d’une sexualité trop souvent préconçue. •


Exposition “Someone Like You” by Linder
at Galerie Andréhn-Schiptjenko
Linnégatan 31, 114 47 Stockholm (Suède)
andrehn-schiptjenko.com


Linder, She Warns You Adonis, 2020 © Andréhn-Schiptjenko, Stockholm

Linder, Herbs and Charms That Heal, 2021 © Andréhn-Schiptjenko, Stockholm

Linder, Fatal Womb, 2020 © Andréhn-Schiptjenko, Stockholm

Linder, No Age will be Silent, 2017 © Andréhn-Schiptjenko, Stockholm

Linder, From the Torn Bark, 2021 © Andréhn-Schiptjenko, Stockholm

Linder, Transient time slips by, 2021 © Andréhn-Schiptjenko, Stockholm

À Stockholm,  les derniers collages punk-mythologiques de Linder
https://thesteidz.com/wp-content/languages/de-en.php