Madeleine Roger-Lacan, corps-à-corps pictural

“Painting under my skirt”, la première exposition solo de Madeleine Roger-Lacan à la galerie Frank Elbaz, s’affirme comme une exploration onirique d’inspiration surréaliste des corps sexualisés, à travers un prisme féminin intime qui invite à donner libre cours à son imagination.  

Exposée dans l’édition 2019 du salon de Montrouge, l’artiste plasticienne française Madeleine Roger-Lacan (née en 1993 et basée à Paris) est désormais présentée à l’échelle internationale. Ses dernières peintures dépeignent des corps sexualisés parfois mis en scène dans des environnements aux tons inquiétants qui, bien qu’explicites, sont rarement dévoilés dans leur intégralité par un subtil jeu de fragmentation visuelle et matérielle. En outre, la représentation conjointe de moments d’intimité tendres, doux, confère un sentiment général de rêverie qui surmonte le choc initial que leur anomalie peut déclencher à première vue.

En déployant plusieurs tailles, en incorporant des figures à la manière “d’un cadre dans un cadre” et en découpant des silhouettes organiques dans une toile standard, Madeleine Roger-Lacan parvient à induire des qualités de collage et d’expérimentation surréaliste qui renforcent tout l’onirisme et le ludisme que manifeste son œuvre. Dans « Painting under my skirt », les œuvres de l’artiste se définissent comme un entrecroisement de souvenirs, de rêves et de sentiments qui, une fois recombinés et projetés sur la toile, deviennent une nouvelle entité à part entière : les figures – majoritairement féminines – embrassent de nouvelles significations sous-jacentes, tant pour l’artiste que pour le regardeur. 


Exposition “Painting under my skirt”
Jusqu’au 1 octobre 2022 at Galerie Frank Elbaz
66, rue de Turenne 75003 Paris
galeriefrankelbaz.com


Madeleine Roger-Lacan, Mes amants me transforment en peinture, 2022, Courtesy of the artist & galerie frank elbaz. Photo : Claire Dorn

Madeleine Roger-Lacan, Gradiva immobile, 2022, courtesy of the artist & galerie frank elbaz. Photo : Claire Dorn

Madeleine Roger-Lacan, Fente, 2022, courtesy of the artist & galerie frank elbaz. Photo : Nicolas Brasseur

Madeleine Roger-Lacan, Se perdre en toi, 2022, courtesy of the artist & galerie frank elbaz. Photo : Nicolas Brasseur

Madeleine Roger-Lacan, Etude pour Kinky Mountain Woman, 2022, courtesy of the artist & galerie frank elbaz. Photo : Claire Dorn

Madeleine Roger-Lacan, La naissance de la femme montagne, 2022, courtesy of the artist & galerie frank elbaz. Photo : Claire Dorn

Madeleine Roger-Lacan, corps-à-corps pictural
https://thesteidz.com/wp-content/languages/de-en.php