Chez Perrotin, le théâtre surréaliste de Genesis Belanger

« Blow Out », la seconde exposition de Genesis Belanger chez Perrotin à Paris, constitue une porte d’entrée vers un univers aussi ordinaire que surréaliste. L’artiste américaine y présente ses nouvelles sculptures pigmentées aux teintes pastel, mais aussi des œuvres picturales sur papier : des techniques plurielles au service d’un théâtre de l’absurde.

Un supermarché, une salle de banquet et une salle d’hôpital constituent les trois décors choisis par Genesis Belanger (née en 1978, États-Unis) pour représenter l’histoire d’une déception sentimentale. Ces mises en scène se répondent par l’incarnation de différents indices issus d’un temps suspendu, tangible. L’artiste combine finesse, glamour et humour afin de passer au crible notre présent. Pour cela, elle fait usage des références d’une culture visuelle populaire s’étendant de courants artistiques tels que le baroque, le pop art, le surréalisme ou les Imagistes de Chicago – collectif connu à la fin des années 60 pour leur goût du grotesque –, en passant par la publicité et le secteur de la mode.

Façonnées à la main et pigmentées dans une palette délicate, les sculptures de Genesis Belanger rassemblées dans la première salle d’exposition nous invitent dans un magasin désert. Les pièces en acier thermolaqué et en céramique adoptent les formes d’objets courants tels qu’un chariot de courses, un distributeur de chewing-gum ou un rayonnage. Malgré leur apparence joyeuse, chaque objet semble cacher une histoire plus sombre de rêves absurdes et de défaites personnelles. Dans la salle suivante, on assiste à ce qui pourrait être les vestiges d’une fête, d’un banquet. Ici, les restes d’un festin fictif reposent sur du mobilier, aux côtés de corps féminins fragmentés. À travers ses céramiques en grès ou porcelaine, Belanger semble vouloir représenter la fragilité des stéréotypes liés aux femmes, à travers une atmosphère ironique.

Une table d’opération occupe le centre de la troisième pièce, donnant une vignette plus sombre que les autres. Genesis Belanger dépeint l’effrayant bureau d’un chirurgien-plasticien dépravé, exhibant de parties de corps coupées et d’objets curieux comme un cactus, une clé à molette ou une molaire. Une rangée de jambes élégantes apparaît derrière un paravent bleu et lilas, cachant l’identité des femmes semblant faire la queue ; une mise en scène rappelant également le procédé de vote anonyme de l’isoloir.

L’exposition « Blow Out » s’achève avec de nouvelles études préparatoires oniriques réalisées à l’aquarelle et à la gouache. Avant de concrétiser ses œuvres, Genesis Belanger réalise des esquisses sur des carnets et des feuilles volantes. Les compositions revêtent le vocabulaire utilisé par l’artiste tout au long de l’exposition : mains et pieds aux ongles vernis, comprimés aux teintes pastel, aliments typiquement américains et fleurs charnues : le travail de Genesis Belanger attire l’attention sur le regard consumériste qui domine notre société, par le biais d’une chorégraphie d’objets quotidiens qui montrent à la fois les lumières et les ombres de notre époque.


Exposition “Blow Out” by Genesis Belanger
Jusqu’au 17 décembre 2022 at Perrotin
76, rue de Turenne – 75003 Paris
perrotin.com


Vue de l’exposition “Blow Out” de Genesis Belanger, 2022, Perrotin (Paris), courtesy de l’artiste & Perrotin (Paris) © Claire Dorn

Vue de l’exposition “Blow Out” de Genesis Belanger, 2022, Perrotin (Paris), courtesy de l’artiste & Perrotin (Paris) © Claire Dorn

Vue de l’exposition “Blow Out” de Genesis Belanger, 2022, Perrotin (Paris), courtesy de l’artiste & Perrotin (Paris) © Claire Dorn

Genesis Belanger, Your Privacy Is Very Important to Us, 2022, courtesy de l’artiste & Perrotin (Paris) © Claire Dorn

Vue de l’exposition “Blow Out” de Genesis Belanger, 2022, Perrotin (Paris), courtesy de l’artiste & Perrotin (Paris) © Claire Dorn

Genesis Belanger, It Is Transactional, 2022, courtesy de l’artiste & Perrotin (Paris) © Claire Dorn

Genesis Belanger, Subtle Pressure, 2022, courtesy de l’artiste & Perrotin (Paris) © Claire Dorn

Chez Perrotin, le théâtre surréaliste de Genesis Belanger
https://thesteidz.com/wp-content/languages/de-en.php