Chez House of Chappaz, la rave biotechnologique de Mit Borrás

Nouveau chapitre de l’artiste,”Ravve | Ghosts of the Future” introduit un espace futuriste aux indices biotechnologiques. Dans cette installation rose pastel, Mit Borrás confirme une esthétique sans accrocs, qui emprunte au corps comme à la médecine toute leur force symbolique.

“J’ai toujours été intéressé par le concept des limbes ou du purgatoire. Ce territoire liminal et fantasmé, hors du temps et de l’espace dans lequel errent des spectres qui nous relient à nos aspirations, nos peurs et nos fantasmes.” Ainsi Mit Borrás (né en 1982, Madrid) justifie-t-il l’objet de sa réflexion qui prend la forme d’un nouveau solo show dans l’appartement de House of Chappaz. Plongé dans un rose enveloppant, l’espace d’exposition se transpose ici en un environnement fantasmé, utopique, déployant l’esthétique aseptisée devenue signature de l’artiste. La dynamique des précédentes installations de Mit Borrás, à première vue plus proches du design et de la publicité que de l’art, poursuivent avec “Ravve | Ghosts of the Future” l’exploration d’un questionnement métaphysique. Il imagine ici un lieu mystique et labyrinthique, où des rideaux tringlés à mi-hauteur de corps guident le visiteur dans une déambulation relevant d’une forme de procession. Sur son parcours, le regardeur croise ces “fantômes du futur” : des écrans sur lesquels se meuvent des visages et des corps paraissant en mutation par les accessoires et le maquillage qui les habillent.

Une sorte de noirceur et de menace contrebalance cette vision futuriste que Mit Borrás projette dans son installation. En mêlant autels numériques, cérémonies transhumanistes et personnages indéfinis, l’artiste espagnol établit une “rave du futur” avec un ancrage technologique mais un fond ancestral, qui semble célébrer l’avenir. Est racontée ici la quête d’un impossible état d’harmonie et de sérénité, menant à une méditation rituelle reliant technologie, nature et esthétique. Le rose apaisant dominant, qui n’est ni couleur chair, ni empruntée à la nature, signe toute l’artificialité de cette épopée fantasmée. Pourtant, il est bel et bien question de réalité : ici et là, des objets tridimensionnels, palpables, au design organique, troublent l’espace abstrait. Ils interviennent sous formes de sculptures murales, rappelant à la fois la forme d’un organe, d’un sextoy ou d’un outil médical. Là encore, Mit Borrás emploie les codes visuels du champ corporel mais qu’il rend visibles à travers le prisme d’une science bienveillante et d’un progrès technologique subtile. 


Exposition “Ravve | Ghosts of the Future” by Mit Borrás
at House of Chappaz
 C/ Caballeros, 35, 2º, P3 – 46001 Valencia (Espagne)
houseofchappaz.com


Vue de l’exposition de Mit Borrás, “Ghosts of the Future. Ravve”, House of Chappaz, Valencia, 2024. Film, performance et installation multimédia. Performer : Rachel Lamot. Courtesy de l’artiste et de House of Chappaz. Photo : Nacho Lopez.

Vue de l’exposition de Mit Borrás, “Ghosts of the Future. Ravve”, House of Chappaz, Valencia, 2024. Film, performance et installation multimédia. Performer : Rachel Lamot. Courtesy de l’artiste et de House of Chappaz. Photo : Nacho Lopez.

Vue de l’exposition de Mit Borrás, “Ghosts of the Future. Ravve”, House of Chappaz, Valencia, 2024. Film, performance et installation multimédia. Performer : Rachel Lamot. Courtesy de l’artiste et de House of Chappaz. Photo : Nacho Lopez.

Vue de l’exposition de Mit Borrás, “Ghosts of the Future. Ravve”, House of Chappaz, Valencia, 2024. Film, performance et installation multimédia. Performer : Rachel Lamot. Courtesy de l’artiste et de House of Chappaz. Photo : Nacho Lopez.

Vue de l’exposition de Mit Borrás, “Ghosts of the Future. Ravve”, House of Chappaz, Valencia, 2024. Film, performance et installation multimédia. Performer : Rachel Lamot. Courtesy de l’artiste et de House of Chappaz. Photo : Nacho Lopez.

Vue de l’exposition de Mit Borrás, “Ghosts of the Future. Ravve”, House of Chappaz, Valencia, 2024. Film, performance et installation multimédia. Performer : Rachel Lamot. Courtesy de l’artiste et de House of Chappaz. Photo : Nacho Lopez.

Vue de l’exposition de Mit Borrás, “Ghosts of the Future. Ravve”, House of Chappaz, Valencia, 2024. Film, performance et installation multimédia. Performer : Rachel Lamot. Courtesy de l’artiste et de House of Chappaz. Photo : Nacho Lopez.

Vue de l’exposition de Mit Borrás, “Ghosts of the Future. Ravve”, House of Chappaz, Valencia, 2024. Film, performance et installation multimédia. Performer : Rachel Lamot. Courtesy de l’artiste et de House of Chappaz. Photo : Nacho Lopez.

Vue de l’exposition de Mit Borrás, “Ghosts of the Future. Ravve”, House of Chappaz, Valencia, 2024. Film, performance et installation multimédia. Performer : Rachel Lamot. Courtesy de l’artiste et de House of Chappaz. Photo : Nacho Lopez.

Chez House of Chappaz, la rave biotechnologique de Mit Borrás
https://thesteidz.com/wp-content/languages/de-en.php