Par Maxime Gasnier

STORY // Souvenir, beauté, identité : Cristina Coral décloisonne les frontières du portrait pour accompagner ses sujets vers l’introspection. La jeune photographe italienne s’empare des décors de chambres anciennes, pour situer ses sujets féminins dans un cadre à l’esthétique cinématographique

Envisageant la photographie comme « langage fondamental », Cristina Coral offre une pratique autodidacte depuis 2012. Fascinée par le portrait féminin, l’artiste italienne attribue à ses modèles une identité introspective où leurs états de conscience deviennent visibles par l’acte photographique. Le cadrage s’affirme cinématographique, laissant la part belle au hors-champ ; les couleurs sont dominantes, douces ou puissantes, et ne tiennent pas seulement rôle de décors. Ancrée dans l’atmosphère des villas italiennes, l’esthétique déployée par Cristina Coral interprète l’intérieur comme un refuge intime, favorable à une double réalité. Green Velvet met en lumière toute la symbolique du vert — oscillant entre l’espoir et la mort —, envisageant l’image comme une fatalité. //


Cristina Coral
www.cristinacoral.it


All images courtesy of the artist