Pourquoi il faut voir l’exposition “Les Yeux Clos” chez Perrotin

Perrotin invite cinq jeunes artistes à exposer au sein de sa galerie parisienne autour d’un récit cosmographique. Une proposition dont le liant qui oscille entre fantasmes et hallucinations se crée par la peinture.  

Artistes “millenials”, tous les cinq partagent des points communs qui résonnent entre leurs pratiques. Mathilde Denize (née en 1986, France), Alex Foxton (né en 1980, Angleterre), Elizabeth Glaessner (née en 1984, États-Unis), Simon Martin (né en 1992, France) et Paolo Salvador (né en 1990, Pérou) composent ainsi une histoire contemporaine de la peinture faite de rêves et de cauchemars, et révélent tour à tour des visions personnelles utopiques et dystopiques. À Paris, la galerie Perrotin les expose dans le group show “Les Yeux Clos”, titre faisant référence à l’ouvrage de Federico Fellini, Le Livre de mes rêves (2007), dans lequel le réalisateur et scénariste italien a rapporté ses rêves à travers des illustrations et des récits fantasques.

Sur ce fondement, “Les Yeux Clos” ouvre dans l’espace une narration picturale à l’aspect fragile, vulnérable. Si les images des plasticiens sont construites à partir de repères solides — qu’il s’agisse de ne pas faire dépasser les sujets des bords de toiles chez Paolo Salvador ou bien de formuler un jeu d’imbrications chez Mathilde Denize —, l’érosion et le flou sont largement présents dans les peintures de Simon Martin ; chez Alex Foxton, les corps représentés sont salis par des lavis sombres, pailletés, parfois armés, tandis qu’Elizabeth Glaessner offre une vision diaphane du corps érotique. 

En définitive, ces cinq visions qui sont à la fois complémentaires et singulières permettent d’attacher à la symbolique des rêves ce dont on manque : une esthétique aléatoire, où les images floues qu’il nous reste au réveil restent gravées dans des palettes oniriques, entre angoisses et désirs. •


Exposition “Les Yeux Clos”
jusqu’au 27 mars at galerie Perrotin
76, rue de Turenne, 75003 Paris
perrotin.com


Vue de l’exposition “Les Yeux Clos”, 2021, courtesy of the artistes & Perrotin © Claire Dorn

Vue de l’exposition “Les Yeux Clos”, 2021, courtesy of the artistes & Perrotin © Claire Dorn

Mathilde Denize, Oversize, 2019, huile sur toile, courtesy of the artist & Perrotin © Claire Dorn

Vue de l’exposition “Les Yeux Clos”, 2021, courtesy of the artistes & Perrotin © Claire Dorn

Paolo Salvador, Origin, 2021, huile sur toile, courtesy of the artist & Perrotin © Claire Dorn

Vue de l’exposition “Les Yeux Clos”, 2021, courtesy of the artistes & Perrotin © Claire Dorn

Pourquoi il faut voir l’exposition “Les Yeux Clos” chez Perrotin
https://thesteidz.com/wp-content/languages/de-en.php