“A Hollywood Movie” : The Steidz présente Frédéric Chanclu

En mars, The Steidz présente les œuvres de Frédéric Chanclu dont la pratique picturale renvoie à une esthétique cinématographique inspirée de l’âge d’or hollywoodien. Du dessin à la gouache, du paysage au portrait, l’artiste pose sur papier figures factices et images inspirées de référents existants.

Ce pourrait être un ensemble de décors de cinéma, or il n’en est rien : la série Mon rêve américain (2017-2022), composée d’architectures dessinées, résulte en la balade virtuelle de Frédéric Chanclu à travers Google Street View, pour repérer des bâtiments qui l’inspirent, de la Californie au Japon. Alors que certains pastels sur papier approuvent cette errance dématérialisée par leur titre donnant les coordonnées géographiques exactes — à l’image de 1528 N Vía Norte, Palm Springs, CA 92262 (2018) —, d’autres mènent à un fil narratif plus intime, par le partage d’images en gros plans. Il s’agit de fragments d’intérieurs coquets, de scènes de jardinage et de bords de piscine ; en somme, des arrêts sur image soustraits aux films hollywoodiens des années 1940 à 1960, références emblématiques de l’artiste, que ce dernier a recadré à sa guise.

De ce cinéma américain qui l’anime tant, Frédéric Chanclu le qualifie comme étant “le plus pictural, faisant l’éloge des couleurs réconfortantes et vivantes, du design, de l’architecture, du glamour”. Ses réalisateurs admirés associent à la fois Billy Wilder, Todd Haynes, Douglas Sirk mais aussi Sofia Coppola, et ses références côtoient aussi des voies plus expérimentales (Andy Warhol & Paul Morrissey), underground (David Lynch) voire pornographiques. C’est notamment en se basant sur ce genre que prend appui sa série Romance (2018-2022). En téléchargeant des films porno vintage dont il ne trouve parfois pas la source, l’artiste les étudie et les décompose image par image pour isoler un moment précis. Il en modifie ensuite les couleurs, la composition en décalant des objets ou bien en en rajoutant, dans un souci de rendre plus harmonieuse une scène précise.

Le déploiement d’une esthétique cinématographique ne s’arrête pas là pour Frédéric Chanclu : dans cette même série, il inclut régulièrement des sous-titres qui donnent corps à l’action en cours, par le biais de didascalies ou de paroles inventées. Onomatopées, questions, affirmations… Tout un récit figure dans chacune de ses gouaches. Il explique : “Je pense que tout le monde aime collectionner des captures de films avec des sous-titres, du moins dans son esprit, lorsque cela fait écho à sa vie. Ce qui me plaît, c’est ce pouvoir d’identification fort que rajoutent les dialogues à l’image, au moyen d’un aspect narratif supplémentaire qui caractérise encore plus le sujet comme un personnage. Et cela me permet aussi d’ajouter une dimension sonore qui a aussi un impact narratif invisible dans la scène. Pour exemple, Door Creaking (2022) induit une action hors-champ, non peinte”.

Né en 1990, Frédéric Chanclu vit et travaille à Paris. Passé par l’École supérieure de réalisation audiovisuelle de Nice, il est aujourd’hui directeur artistique pour des films publicitaires. En octobre 2022, il participe à l’exposition collective “L’ami.e modèle” au Mucem (Marseille) à l’invitation de l’artiste et commissaire Mathieu Mercier pour la Fondation Pernod Ricard. En mars 2021, la villa Noailles l’expose dans le cadre du group show ‘”Archi-ville”. Depuis 2020, Frédéric Chanclu répond en parallèle à des commandes d’illustrations pour des magazines tels que Vogue Netherlands ou des maisons comme Isabel Marant. •


“A Hollywood Movie” by Frédéric Chanclu
Parcourir toutes les œuvres disponibles
Jusqu’au 31 mars 2023


Frédéric Chanclu, Versatile, 2019, série “Romance”, gouache sur papier, 15 x 11.5 cm, courtesy de l’artiste → SHOP

Frédéric Chanclu, Splash, 2021, série “Romance”, gouache sur papier, 15 x 11,5 cm, courtesy de l’artiste → SHOP

Frédéric Chanclu, Sous l’eau, 2019, série “Romance”, gouache sur papier, 15 x 11,5 cm, courtesy de l’artiste → SHOP

Frédéric Chanclu, Sans titre, 2020, série “Romance”, gouache sur papier, 15 x 11,5 cm, courtesy de l’artiste → SHOP

Frédéric Chanclu, Sans titre, 2022, série “Romance”, gouache sur papier, 15 x 11,5 cm, courtesy de l’artiste → SHOP

Frédéric Chanclu, Sans titre, 2020, série “Romance”, gouache sur papier, 15 x 11,5 cm, courtesy de l’artiste → SHOP

Frédéric Chanclu, 308 Northgate Ave, Daly City, CA 94015, 2019, série “Mon rêve américain”, pastel sur papier, 15 x 22 cm, courtesy de l’artiste → SHOP

Frédéric Chanclu, Jackie, 2018, série “Mon rêve américain”, pastel sur papier, 15 x 22 cm, courtesy de l’artiste → SHOP

Frédéric Chanclu, Sans titre, 2022, série “Mon rêve américain”, pastel sur papier, 15 x 22 cm, courtesy de l’artiste → SHOP

“A Hollywood Movie” : The Steidz présente Frédéric Chanclu
https://thesteidz.com/wp-content/languages/de-en.php